Une expérience aujourd’hui : la conférence 100% twittée

Dear English-speaking readers: this post is from the time this blog was still dual-language French/English. Although it doesn’t deserve to be deleted, note that all new content will be in English.

Aujourd’hui, grâce à la complicité de la WebSchoolFactory, je tente une expérience un peu jetée : une conférence 100% twittée… dans les deux sens !

Pourquoi dans les deux sens ? Pour le comprendre, il faut savoir qu’il y aura deux écrans projetés :

  • d’une part, un écran pour mon support, qui ne sera pas constitué de slides alambiquées mais simplement de tweets, envoyés en simultané, et qui portent le hashtag #livetweetconf.
  • et d’autre part, un autre écran pour le back-channel (réactions sur Twitter du public, qui portent le même hashtag), et je me paierai le luxe de réagir sur les tweets, bien sûr !

À ma connaissance, c’est une véritable première, et je ne crois pas que ça ait été tenté avant. Pourtant, je trouve l’idée super pertinente : puisque le public n’est plus limité à la salle, et que n’importe qui dans le monde peut suivre avec Twitter, alors pourquoi n’importe qui ne pourrait-il pas réagir aussi, et influer sur le cours de la conférence ? La tentative de résultat serait une conférence universelle, dématérialisée, où la frontière des murs de la salle n’existerait plus vraiment, et où chacun dans le monde pourrait prendre part.

Donc à vous qui n’êtes pas dans la salle avec nous entre 13h30 et 14h30, aujourd’hui 11 avril, n’hésitez surtout pas à suivre sur le hashtag #livetweetconf, ou sur cette interface Web que j’ai préparée juste pour vous, et à réagir de l’extérieur !

Le sujet est en rapport avec le public d’étudiants : “#design #tech #ebusiness : comment choisir sa vocation dans le numérique ?“. Il y aura des vraies opinions subjectives sur les personnalités compatibles avec ces trois domaines, donc ça devrait faciliter votre envie de participer. ;)

Je ne sais pas trop ce que ça va donner, et si d’autres gens que les gens présents vont jouer le jeu, ou si ça va tomber comme un soufflé… mais je vous raconterai ! ;)

5 thoughts on “Une expérience aujourd’hui : la conférence 100% twittée”

  1. Sujet intéressant mais difficile de réagir à une conférence qu’on ne suit pas vraiment, on ne peut que voir des réactions en tweets, ça limite l’interaction. Nous n’avons pas vraiment idée du sujet, et surtout de ce qui s’en dit.

  2. Je n’ai malheureusement pas pu participer, mais un détail m’échappe.
    Si j’ai bien compris c’est une conférence avec des tweets.
    Mais, est-ce qu’il y a une retransmission d’une quelconque vidéo, podcast, diaporama, onde radio…. de la conférence en question?
    Ou est-ce vraiment que du tweet? Si oui, on ne peut réagir qu’a des réactions de personne suivant la conférence.

    Shello

  3. Bon alors, compte-rendu de l’expérience !

    Le dispositif en place était :
    * un écran rétroprojetant un twitwall pour le back-channel.
    * un écran projetant mes tweets, mais habillés, sous forme de slides Powerpoint (pour que je les tourne avec ma télécommande dans la main gauche)
    * mon smartphone (dans la main droite) me permettait d’envoyer les tweets avec l’appli Twitter pour Android, préparés à l’avance dans les brouillons.
    * une personne surveillait le back-channel pour moi, me relevait les tweets les plus pertinents pour nourrir le débat.

    Constatations lors de la préparation :
    * peu de sujets peuvent être traités de cette manière, obligatoirement des sujets de fond, sans démo, sans besoin d’interaction visuelle.
    * obligé de découper le sujet en “effets d’annonces”, c’est très contraignant, impossible de faire des sous-sujets (mais grâce à l’extrême interactivité, les sous-sujets ont émergé d’eux-mêmes)
    * et en plus, ce sont des effets d’annonce nécessairement directs et des demi-vérités, à cause des 140 caractères.
    * par contre, du coup, on dit toujours de faire des slides simples, là ça facilite cet exercice !
    * temps de préparation : extrêmement de méninges sur le fond, mais la forme a été très, très rapide à gérer par rapport à mes conférences habituelles.

    Constatations lors du déroulement :
    * heureusement que quelqu’un surveille le back-channel pour moi, ça n’aurait pas été gérable.
    * j’aurais dû demander à quelqu’un d’envoyer les tweets, ça m’aurait simplifié la vie. Ça ne m’a pas trop gêné moi, mais quelqu’un de moins habitué à l’exercice de la conférence aurait eu plus de galères.
    * faible implication de l’extérieur, c’est un échec sur ce point ; en fait, même si quasiment tout ce qui a été dit a été twitté, les gens n’avaient pas l’impression d’être inclus, impression d’être largués. Au final, du micro-blogging, c’est une forme de communication trop faible pour ce genre d’exercice ; il aurait fallu une vidéo live simultanée, je pense.
    * Interactivité Twitter + interactivité réelle = ça marche grave. L’un catalyse l’autre. Énormément d’intervention de la salle, oralement et via Twitter.
    * par contre, la forme “effets d’annonce” un peu obligatoire pour ce type d’exercice s’essouffle très vite, ça se renouvelle peu. Si je le refais, il faudra que je trouve des rebondissements. Au bout de 40 minutes, la participation a très fortement chuté (côté Twitter comme oralement).
    * pas de caméra = du coup, j’ai dit un ou deux trucs qui ne regardent pas le grand public, et je n’avais pas anticipé ça. Ça se retrouve sur Twitter et autres supports, et c’est un peu emmerdant. Aussi : j’ai dit une ou deux conneries (notamment sur Rue89, je pense avoir confondu avec un autre organe de presse, maintenant que je lis leur historique sur Wikipedia), et les deux-trois conneries ont du coup résonné fort !

    Alors, échec ou réussite ? Je pense : à l’extérieur de la salle, plutôt échec ; par contre, à l’intérieur de la salle, plutôt grosse réussite, les débats ont été réellement catalysés par la forme. C’est un très bon coup d’essai, mais pour l’éventuelle prochaine, il faudra le faire dans un environnement rediffusé en live (Paris Web, je regarde dans ta direction !) ;)

  4. Je confirme que de l’exterieur sans avoir accès à un flux vidéo, on ne peut se sentir concerné par le débat et interagir.
    En dehors de cela, l’idée est géniale, tu nous tiens au jus pour la V2 :)

  5. Ca a l’air d’avoir été une expérience intéressante, dommage que je sois arrivé en fin de conférence.
    Peut-être qu’afin d’être moins limité en nombre de caractères, un lien dans un tweet vers une slide plus exhaustive en ligne aurait pu être ajouté.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notify me of followup comments via e-mail. You can also subscribe without commenting.