Une charte CATEEA, une conf à Paris Web, et une demande de commentaires

Dear English-speaking readers: this post is from the time this blog was still dual-language French/English. Although it doesn’t deserve to be deleted, note that all new content will be in English.

Aujourd’hui était une belle et essentielle journée.

(Déjà parce qu’aujourd’hui, un juge a classé sans suite la plainte de Tristane Eh-Bah-Non – 100 coups de fouet pour ce jeu de mots honteux ! – qui permettra aux chers concitoyens Français bien pensant d’oublier la deuxième partie du jugement – “Ah mais au fait, il y a sans doute quand même eu agression sexuelle, tiens !” – quand le monsieur voudra faire un come-back en coupe de cheveux de Dave et costumes à paillettes – son pote Delarue lui a soufflé : il paraît que changer de look, ça fait oublier les erreurs)

Mais surtout, aujourd’hui était essentiel parce qu’aujourd’hui, j’ai eu l’immense opportunité de présenter ma toute première conférence Web (ne le dites surtout pas aux gens qui étaient dans la salle, ils n’étaient pas au courant que c’était la première !), sur un sujet qui me tient à coeur : une tentative d’optimisation de la grande variété d’expertises utiles en projet Web, en travaillant simplement sur le respect que chacun a des expertises des autres.
Du méga-KISS en perspective, quoi ! Continue reading Une charte CATEEA, une conf à Paris Web, et une demande de commentaires

CMS? Framework? CMF? My head hurts!

One of the most puzzling nightmares for non-technical web deciders has to be the choice of the underlying technical solution; i’ve seen many of them sit there in meetings during the early stages of projects, waiting for the geeky talk to be over!

But even if you feel that web tech matters tend to fly a little over your head, you still might have heard the quite common question that often gets asked first (for most internet websites, at least): “Should we use a CMS or a framework on this one?” However, you might not fully understand what a CMS or a framework is technically speaking (which probably makes you fine leaving it to the tech people).
There even might have been that one time, when you heard about CMFs (Content Management Frameworks), and have felt very, very sad about it…

Well, do not panic, for here are my 2 cents to try to put some order into it for you!

Architecture?

Picture by Frits Ahlefeldt-Laurvig, CC BY-ND

A common metaphor used for web technical architectures is actual building architectures, and i’ve had the high point of it during Fabien Basmaison’s conference at Paris Web last year, which was entirely dedicated to that metaphor. I have to say, it does work in a lot of cases, mostly thanks to that clear cut between technical and non-technical skills and responsibilities, but in some cases it just doesn’t (try to explain data replication, or web services, other than with a very unimaginative neighbour who copies everything you own, or a limited double of the keys for your neighbour to come steal stuff!)

So, here’s the starting point: you want to build some building, and you know what you want, but you don’t know how that thing gets done. Continue reading CMS? Framework? CMF? My head hurts!

De l’expertise à l’enseignement, ou comment s’accepter en tant qu’orateur chez Paris Web !

Dear English-speaking readers: this post is from the time this blog was still dual-language French/English. Although it doesn’t deserve to be deleted, note that all new content will be in English.

Photo de Frits Ahlefeldt-Laurvig, CC-BY

Le mot “expertise” est un traitre. Tout comme le mot “savoir-faire”.
Dans la bouche de gens qui parlent d’eux-mêmes, il peut être difficile d’éviter un écho égocentrique.

Toutefois, c’est une étape qu’il faut passer, celle où l’on se reconnaît “expert”, ou en tout cas celle où l’on reconnaît avoir acquis un savoir-faire.

Ce n’est pas la première étape structurante dans l’aventure de l’apprentissage continuel, mais c’est aussi très loin d’être la dernière. Il y en a d’autres qui doivent suivre, et s’il en est une ultérieure qui doit redéfinir l’expert, c’est bien celle où il se retrouve à enseigner son expertise, son savoir-faire, à ses pairs. Continue reading De l’expertise à l’enseignement, ou comment s’accepter en tant qu’orateur chez Paris Web !

Google+ : vos amis sont des cercles, seulement si vos sujets sont carrés

Dear English-speaking readers: this post is from the time this blog was still dual-language French/English. Although it doesn’t deserve to be deleted, note that all new content will be in English.

C’est la grande nouvelle de la semaine, et à moins que vous ayez passé une semaine en Bolivie à cultiver de la papaye et de la patate douce (merci pour rien, Wikipedia !), vous devriez a priori en être entre 70 et 80% de votre degré de ras-le-bol en ce qui concerne le buzz autour de la toute nouvelle plateforme sociale Google+.

(L’outil est en version bêta pas vraiment totalement limitée, mais un peu quand même, qui est connue pour être la meilleure formule permettant de mesurer sa popularité web, en comptant le nombre exact d’heures séparant le lancement officiel et la réception de votre mail d’invitation)

24 heures plus tard, je dois bien l’avouer, je cède à la mode, je suis victime du fashion, je suis un convaincu…
… du moins, pour le moment !

Je ne mentionnerai même pas les deux sujets rabattus que sont l’ergonomie hypérépoustouflante de la plateforme pour une version bêta, ni sa place dans la toute nouvelle stratégie globale de Google suivant ce qui semble être trois axes directeurs (un look plus Android-like sur le web, une meilleure utilisation de la géolocalisation sur mobile, et une meilleure mise en synergie notamment sociale entre les différents services).
Je vais uniquement m’intéresser aux aspects purement fonctionnels et sociaux que Google+ apporte (et prétend apporter) par rapport à ses concurrents principaux que sont Facebook et Twitter, surtout dans sa volonté de rapprocher les manières de communiquer sur sa plateforme et dans la vie réelle.

Et je vais vous montrer que Google est assis à un cheveu d’un concept social surpuissant, mais qui pourrait bien vous coûter un peu de votre confidentialité une nouvelle fois

Continue reading Google+ : vos amis sont des cercles, seulement si vos sujets sont carrés

Les réseaux sociaux, c’est rien que pour les gens vicieux !

Dear English-speaking readers: this post is from the time this blog was still dual-language French/English. Although it doesn’t deserve to be deleted, note that all new content will be in English.

Vous n’avez jamais remarqué à quel point tous les réseaux sociaux populaires appuient discrètement leur marketing sur un aspect naturellement vicieux de votre personnalité ?

Je ne parle même pas des Meetic, Match.com, et autres plateformes sociales explicitement adultes, et qui ne s’en cachent absolument pas.

(d’ailleurs, on se laisse volontiers oublier que ces plateformes étaient parmi les avant-gardistes du web social)

Non, je parle des qualités ambigües auxquelles Facebook ou Twitter semblent tenter de faire appel sur leur positionnement différenciant. Continue reading Les réseaux sociaux, c’est rien que pour les gens vicieux !